Dr Philippe Loriaut | Chirurgie Orthopédique | Traumatologie du Sport | Tél. 01 86 95 49 76 |contact@ChirurgienOrthopedisteParis.com
Lésions des ménisques 2017-08-26T12:55:32+00:00

LESIONS DES MENISQUES

QU’EST CE QU’UNE LESION DES MENISQUES? FAUT-IL L’OPERER?

Les ménisques sont des cales de fibro-cartilage situées dans l’articulation du genou, entre le fémur et le tibia. Ils sont au nombre de deux dans chaque genou : un médial et un latéral. Ils ont pour rôle d’amortir les chocs au cours des mouvements du genou, et donc de protéger le cartilage articulaire.
Les ménisques peuvent s’abîmer. Il existe différents types de lésion méniscale :

– La lésion traumatique. Cette lésion est souvent provoquée lors d’un accident sportif (football, ski…), mais peut également survenir lors d’un accident domestique, en se relevant d’une position accroupie par exemple.
– La lésion dégénérative. Cette lésion survient dans le cadre de l’usure globale du genou, le ménisque s’usant simultanément avec le cartilage articulaire. Il existe alors de l’arthrose (usure du cartilage articulaire) associée à la lésion méniscale.
– Malformation méniscale. Il s’agit d’une pathologie rare, concernant quasi exclusivement le ménisque latéral (ménisque discoïde).

Dans un certain nombre de cas, ces différents types de lésion peuvent être associées.
Les lésions méniscales sont dans la majorité des cas douloureuses. Elles peuvent également être à l’origine d’un gonflement du genou, de blocages et de ressauts.
En cas de lésion méniscale douloureuse malgré un traitement médical (médicaments, infiltrations) bien conduit, un traitement chirurgical pourra vous être proposé.

AVANT VOTRE OPERATION

Un bilan radiographique et une IRM seront réalisés pour confirmer le diagnostic et visualiser la lésion avant de prévoir le geste chirurgical. L’intervention n’est pas urgente excepté en cas de blocage de genou.

SUTURE MENISCALE OU MENISCECTOMIE PARTIELLE?

Si la lésion est réparable, celle-ci sera suturée. En cas de lésion non réparable (majorité des cas), il sera alors
réalisé l’ablation de la zone lésée (méniscectomie).

EN QUOI CONSISTE L’OPERATION DE REPARATION (SUTURE) MENISCALE SOUS ARTHROSCOPIE?

La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale le plus souvent associée à une anesthésie locorégionale pour diminuer les douleurs post-opératoires. La durée de l’intervention est fonction de la complexité de la lésion et dure environ 30 minutes.

Le geste est réalisé le plus souvent sous arthroscopie (caméra), c’est-à-dire en réalisant deux incisions de quelques millimètres sous la rotule. La caméra est introduite dans l’articulation par une incision et les instruments par l’autre incision. Le geste débute par l’exploration de l’articulation. La lésion du ménisque est ensuite visualisée. Le chirurgien procède à l’avivement (grattage) du ménisque malade jusqu’à la zone saine afin de favoriser sa cicatrisation. Un ou plusieurs points de suture sont ensuite réalisés sous arthroscopie à l’aide d’instruments spécifiques. Une incision supplémentaire ou de taille plus importante est parfois nécessaire pour réaliser certaines sutures. Toute autre lésion visualisée est également traitée dans le même temps si cela est nécessaire.  L’hospitalisation est le plus souvent en ambulatoire, c’est-à-dire que vous ressortez le soir de l’intervention si les conditions le permettent.

COMMENT SE DEROULE UNE MENISCECTOMIE SOUS ARTHROSCOPIE?

La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale ou locorégionale. La durée de l’opération est d’environ 20 minutes.

Le geste est réalisé sous arthroscopie, c’est-à-dire en réalisant deux incisions de quelques millimètres sous la rotule. La caméra est introduite dans l’articulation par une incision et les instruments par l’autre incision.

Le geste débute par l’exploration de l’articulation. La lésion du ménisque est ensuite visualisée. Le chirurgien procède à l’ablation de celle-ci en restant le plus économe possible lorsque celle-ci n’est pas suturable. Toute autre lésion visualisée est également traitée dans le même temps si cela est nécessaire. L’hospitalisation est le plus souvent en ambulatoire, c’est-à-dire que vous ressortez le soir de l’intervention si les conditions le permettent.

Poser une question au Dr Philippe LORIAUT