Dr Philippe Loriaut | Chirurgie Orthopédique | Traumatologie du Sport | Tél. 01 86 95 49 76 |contact@ChirurgienOrthopedisteParis.com
Butée d’épaule sous arthroscopie (Latarjet) 2017-08-25T12:30:26+00:00

BUTEE DE L’EPAULE OU LATARJET SOUS ARTHROSCOPIE

L’INSTABILITÉ CHRONIQUE OU LUXATIONS RÉCIDIVANTES DE L’EPAULE

Vous consultez pour une instabilité de l’épaule, c’est-à-dire des luxations (déboîtements) répétées de l’épaule. Cette instabilité peut aussi se manifester par des subluxations (micro-déboîtements répétés) qui peuvent être associées à des douleurs de l’épaule. Dans la plupart des cas, cette instabilité apparaît après un traumatisme de l’épaule. Elle se manifeste par une appréhension, c’est-à-dire une peur de se luxer l’épaule dans les gestes de la vie quotidienne mais aussi dans les activités professionnelles et sportives.

La répétition des luxations peut détruire l’articulation et être responsable de lésions associées (lésions nerveuses ou vasculaires, arthrose, rupture de tendons de la coiffe).

QUAND FAUT-IL OPERER?

L’instabilité de l’épaule peut faire l’objet d’un traitement conservateur avec rééducation ou d’un traitement chirurgical. La stratégie thérapeutique est définie en fonction du caractère traumatique ou atraumatique de l’instabilité, de la présence d’une hyperlaxité des ligaments, de l’âge, du nombre d’épisodes de luxation, de l’activité professionnelle et sportive du patient et de la présence de lésions associées.

L’opération de butée d’épaule ou Latarjet est pratiquée chez les patients présentant des épaules qui se déboîtent (luxation) à répétition avec des structures anatomiques abîmées qui ne sont pas réparables ou qui ne sont pas suffisantes pour stabiliser l’épaule. Cette opération est en particulier préconisée lorsque les os de l’articulation de l’épaule sont trop abîmés (fracture de la glène de l’omoplate ou encoche dans la tête de l’humérus), lorsque le patient est jeune et/ou très sportif ou hyperlaxe.

Lorsque le risque de récidive de luxation est majeur après un premier épisode de luxation, l’opération peut être proposée d’emblée.

AVANT VOTRE OPERATION

Un bilan d’imagerie complet est réalisé incluant des radiographies et, le cas échéant, une IRM ou un arthroscanner pour confirmer le diagnostic et planifier le déroulement de la chirurgie.

Au cours de la consultation pré-opératoire votre chirurgien vous remettra une ordonnance pour une séance de kinésithérapie.

Vous devrez prendre rendez-vous avec votre kinésithérapeute pour une séance à programmer quelques jours avant l’opération. Au cours de cette séance, votre kinésithérapeute effectuera un bilan articulaire de votre épaule et vous apprendra les exercices d’auto-rééducation que vous devrez effectuer plusieurs fois par jour après l’opération.

QU’EST-CE-QU’UNE BUTEE DE L’EPAULE OU LATARJET SOUS ARTHROSCOPIE?

La butée d’épaule ou intervention de Latarjet est réalisée sous anesthésie générale le plus souvent associée à une anesthésie locorégionale pour diminuer les douleurs post-opératoires.

Elle est réalisée entièrement de façon mini-invasive sous arthroscopie en introduisant dans votre épaule une caméra vidéo et des instruments miniaturisés pour faire le bilan des lésions de l’articulation et les traiter. Dans certains cas cependant, une chirurgie avec une incision plus importante peut se révéler nécessaire.

L’opération consiste à prélever une partie de l’os coracoïde (présent au sein même de l’épaule). Ce bloc osseux (butée) sera mis en place en avant de votre épaule pour constituer un rempart qui empêchera la tête de l’humérus de se luxer à nouveau en avant. Avec cette butée osseuse est amené un tendon inséré dessus (le coraco-biceps) qui va jouer le rôle de nouveau ligament de stabilisation de votre épaule. La butée osseuse est enfin fixée en avant de votre omoplate (glène) par deux vis.

Cette opération de butée d’épaule sous arthroscopie se pratique le plus souvent en chirurgie ambulatoire.

Poser une question au Dr Philippe LORIAUT